Accueil > Le centre culturel bouddhique > Discours inaugural et Statuts du CCBR

Discours inaugural et Statuts du CCBR

Centre Culturel Bouddhique de Rennes, le 10 mars 2012

Monsieur Le Maire, Mesdames, Messieurs,
Nous sommes très heureux de vous accueillir au Centre Culturel Bouddhique de Rennes pour cette journée d’inauguration.

EN QUELQUES MOTS, L’HISTOIRE DU CENTRE :

Elle commence en juin 2004 avec un courrier du Dr Sokkaing Saur adressé à Monsieur Le Maire et demandant officiellement la création d’un Centre Culturel Bouddhique. La municipalité a répondu « se mettre à disposition pour en discuter plus avant ». Dès lors, un collectif rassemblant tous les courants bouddhistes présents à Rennes voit le jour.
En novembre 2006, après deux ans d’échanges tant sur Ie plan juridique qu’architectural en lien avec la Mairie, un local de 400 m’situé au sud-est de Rennes est proposé pour accueillir le Centre.

Le 15 janvier 2008, le Conseil Municipal adopte une délibération actant le principe de la création du Centre Culturel Bouddhique de Rennes. En attendant la réhabilitation du bâtiment, les trois années suivantes seront mises à profit pour faire vivre le Centre sans les murs.
Le 21 septembre 2011, journée de la paix, l’association « Centre Culturel Bouddhique de Rennes » est créée. Elle regroupe 6 associations culturelles bouddhiques : Comité Bouddhique Rennais, Drukpa Rennes, Dojo Zen de Rennes, KTT, Rigpa Rennes et les Vietnamiens bouddhistes de Rennes et 4 associations socio culturelles : Amis France Laos, Association des Kmers d’Ille et Vilaine, Mam Trê et Solidarité Bretagne Cambodge et des personnes physiques, Le 1er décembre 2011, le Centre Culturel Bouddhique s’installe dans ses murs.

Le Centre Culturel Bouddhique de Rennes est unique à double titre :

  • Unique centre en France soutenu par une municipalité avec la signature d’un contrat de mission.
  • Unique centre en France où les différents courants bouddhistes s’unissent pour un projet commun, nous sommes fiers d’avoir réussi à construire avec nos différences.

UN CENTRE CULTUREL BOUDDHIQUE : QUELLE SIGNIFICATION DANS LE PAYSAGE RENNAIS ?

Le bouddhisme est apparu au Vème siècle avant JC en Inde puis s’est propagé en Asie. En occident et notamment en France, il est présent depuis une soixantaine d’années. Depuis quelques années, le nombre de bouddhistes en France est en forte croissance, environ 1 million aujourd’hui avec une majorité de personnes d’origine asiatique notamment du Sud Est asiatique. Face à la crise que vit notre société de nombreuses femmes et hommes sont en quête de spiritualité. Le bouddhisme séduit par ses valeurs universelles, parmi celles-ci je citerai la sagesse, la compassion, la paix, la liberté et la solidarité.

Chaque fois que le bouddhisme a rencontré une autre culture, il s’est adapté aux mentalités locales sans compromettre ses valeurs fondamentales. Les valeurs bouddhistes par exemple s’adaptent à la devise républicaine Liberté, égalité, fraternité :

  • La liberté : en se libérant de ses propres attachements, chacun peut gagner la liberté intérieure
  • L’égalité : avec l’interdépendance tous les Hommes sont égaux, c’est le contraire de l’individualisme
  • La fraternité : c’est la compassion c’est-à-dire partager les souffrances, les joies et la vie des autres.

[LE PROJET] :

Notre Centre Culturel Bouddhique porte ses valeurs. Ce centre, nous le concevons comme un véritable espace d’échanges et de dialogue interculturel et intergénérationnel dans une démarche de tolérance et de respect, sans prosélytisme ou communautarisme.

Le projet du Conseil d’Administration s’articule autour de trois axes :

  • Culturel avec la découverte des pays de culture bouddhique
  • Spirituel avec une ouverture à la méditation, avec des conférences et des enseignements
  • Citoyen avec une participation active à la vie rennaise

Aujourd’hui, je formule un vœu : que ce Centre soit une véritable passerelle entre la culture occidentale et la culture bouddhique. J’invite tous les rennaises et rennais à franchir cette passerelle pour découvrir une autre culture.

Je remercie toutes les personnes qui ont participé à la naissance de ce Centre particulièrement Marie-Anne Chapdelaine et Didier Massé.

À Rennes, l’expression «vivre ensemble » n’est pas vaine, vous l’illustrez encore une fois Monsieur Le Maire. Au nom du Conseil d’Administration je vous remercie chaleureusement de la confiance que vous nous accordez.

Céline Cacioch Lê
Présidente du Centre Culturel Bouddhique de Rennes

 

STATUTS du CCBRstatuts CCBR pdf

nunc felis ut ante. porta. eget